Rien à prouver. Rien à attendre

Vous ne sentez pas l’atmosphère étrange de cette fin d’année? l’ancien va laisser la place au nouveau.
Les vernis des mensonges, des illusions, des fausses identités craquent de partout, en nous, autour de nous.
Le Monde est en train de prendre un virage, un point de non retour et nous avec.

Non, plus rien ne peut être comme avant: L’égo se fendille, les projecteurs sont braqués sur lui. Les faux prophètes se multiplient, les faux missionnaires d’un nouveau monde, les auto proclamés élus de la Conscience se contorsionnent mais ne font plus illusion.
Il nous est demandé de révéler notre splendeur, celle du rayonnement de notre Lumière intérieure qui peut prendre tout son espace dans ce véhicule corps qui nous sert de caravane durant notre voyage terrien. Mais paradoxalement cette splendeur n’est pas celle que l’égo s’attribue.

Ce fameux “JE” pense ceci, “JE” pense cela. ” JE” crée cela… Ce JE joue à être la Conscience en marche et peut illusionner. Lorsque le mental s’identifie à la Conscience il est capable de la singer.

Combien d’entre nous on faillit y perdre leur âme dans ce jeu de besoin d’amour, de reconnaissance et d’approbation? Mais quand on commence à observer cette identité sans jugement, une grande tendresse apparaît qui inclut tout: nos forces et nos faiblesses, nos grandeurs et nos petitesses.

Sans jugement, nous pouvons tout transformer . Sans jugement nous pouvons surfer sur la vague de l’accélération planétaire, sans y résister donc en douceur. Il nous faut disparaître à cette identité Je, pour enfin Etre et révéler la magnificence qui coule naturellement telle une cascade qui se déverse sans rien attendre; Etre une cascade, une source qui vient disparaître dans l’océan de la Conscience. Laisser Etre. Rien à prouver, rien à attendre. Surfer sur la vague du flux de la vie..

Oui les inconforts peuvent apparaître parallèlement aux moments extatiques où nous plongeons dans le Rien, qui est Tout.

Il n’y a pas d’autre voie que de se réveiller, de laver nos yeux du voile d’obscurité qui les empêchent de voir véritablement et de s’éveiller. Alors jaillira, peut-être, la véritable fraternité et sororité qui ne se joue pas dans les mots mais dans l’Etre.

Nous vivons une époque formidable: TOUT EST POSSIBLE si nous choisissons la vulnérabilité et l’imperfection parfaite. Tout est cadeau. Juste prendre le temps de l’ouvrir et de l’accueillir. Dans tous les cas, tout passera. Car tout passe.

Joie et Gratitude.

Meena Goll 11 NOV 2020

www.meena-compagnon.com