Un chemin de liberté et de transformation totale Meena 11 avril 2018

Quelles résonances sur mon parcours de vie ?

Il y a quelques temps, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a posé cette question : « Meena, comment avez-vous fait pour vous en sortir ? » Elle faisait allusion au livre  » Apprivoiser le pardon  » que j’ai écrit il y a bien longtemps et qui relate la traversée des deuils qui m’avaient mis plus bas que terre lorsque j’avais 30 ans. Je suis restée un instant songeuse.

Tant d’années s’étaient écoulées ! « Vous ne dégagez tellement pas cela, que ça parait irréel ! » a-t-elle ajoutée, étonnée !

Ma réponse a fusé sans même que j’ai le temps de réfléchir : au fond du précipice, dans un moment accru de désespoir, la cartésienne et athée que j’étais, avait laissé échapper ce cri, comme une prière, comme un appel : « comment puis-je survivre à cela ? Quelle issue puis-je trouver ? » Quelques heures plus tard après mon appel lancé comme une bouteille à la mer, une amie me tendait un livre : « Au nom de tous les miens » de Martin Gray. Ce témoignage de vie d’un être qui avait sombré tout autant que moi, et qui avait survécu, était une invitation à choisir : mourir ou vivre. Quelques secondes plus tard, je criais « vivre, oui mais comment ? »

Je venais de déclencher sans le savoir, une intrication quantique dans les champs vibratoires de l’Univers qui allait m’apporter sans relâche les synchronicités salutaires, très bien décrites par le psychanalyste Carl Gustave Jung. A cette époque, j’étais loin de savoir tout cela. La seule chose qui me poussait, instant après instant, était la vie en moi qui semble plus forte que tout, même le pire.

C’est ainsi que de choix en choix, d’opportunités en opportunités, de prises de conscience en prises de consciences, de séminaires en séminaires, ma vie a tracé des voies jusque-là inconnues, que j’empruntais sans attente particulière, ni peur, privilège de ceux qui n’ont plus rien à perdre. Est-ce-à-dire que c’était facile ? Parfois oui, parfois non, tant les vieux schémas d’attachement, de culpabilité de drames etc.. ne demandent qu’à se réveiller si nous ne montons pas en Conscience.

J’apprenais à lâcher mes jugements sur ce qui serait supposé être bon, mauvais, possible, impossible. Du coup, d’autres voies d’expérimentation s’ouvraient à moi que je suivais avec curiosité et implication me permettant de guérir les blessures, de transformer l’intransformable et de devenir Psychothérapeute en Gestalt et Psychanalyse Jungienne. J’accompagnais avec mes connaissances mais surtout en transmettant les fruits de ma propre croissance intérieure.

C’est alors, que j’ai découvert la physique quantique et ses applications en psychologie pratique, les changements de niveau vibratoire, les travaux de Sri Aurobindo sur la mémoire cellulaire Einstein, Bohr Capra,et tant d’autres …

Plus je m’allégeais et plus j’aspirais à transmettre des approches qui permettaient de réveiller la Conscience et de sortir de la victimisation pour aller vers plus de choix. Je sentais la lourdeur m’envahir lorsque mes clients commençaient à raconter leur histoire, une histoire, la leur. Histoire qui se solidifiait et s’ancrait au fur et à mesure des énumérations. Je sentais que cette écoute soit disant bienveillante était complice d’un scénario souvent inconscient, criblé d’explications et de justifications de la souffrance évoquée. Je savais que tout cela était alimenté par des mémoires cellulaires émergeant depuis la nuit des temps et que le seul moyen était d’aller à la Source et non pas à l’océan de preuves, explications etc.. qui venaient soutenir les bénéfices secondaires.

Je l’avais vécu, et il m’avait fallu moi-même, m’extirper du regard qui voit, de la compassion qui enferme dans des gratifications invalidantes, pour ne plus être dupe de la stérilité de certains processus thérapeutiques enfermant les deux protagonistes soignants – patients, dans un confort de plainte et d’écoute, s’alimentant mutuellement. Oui, il faut du courage pour changer et prendre le gouvernail de son navire tout en s’en remettant aux vents et aux marées.

En 2012, un ras le bol intérieur m’a amené cette question :  » comment accompagner le changement avec plus d’efficacité, de joie et de facilité ? « 

Une semaine plus tard je découvrais l’approche quantique Access Consciousness dont le slogan est « Tout vient à moi, avec facilité, joie et gloire ». Troublante synchronicité ! En explorant les différends processus, Access bars, Fondation, Niveau 1, travail corporel, Symphonie des Possibilités, Niveau 2, niveau 3 et plus récemment la certification de facilitateurs Access, je pouvais mettre des mots avec une clarté foudroyante sur le chemin qui m’avait amené du gouffre vers la lumière.

Tout y était : la question envoyée à l’Univers, la synchronicité qui en découle, la notion de choix, les possibilités nouvelles que cela offre, la responsabilisation, le non jugement, la Conscience comme clé de transformation de soi et du monde. Tout ceci sans dogme ni enfermement. Tout au contraire, offrir à celui qui le souhaite les moyens d’accéder à sa liberté et à une conscience accrue sans intermédiaires, ni gourou, avec autonomie et prospérité.

J’étais face à une philosophie que j’avais adoptée depuis longtemps d’une façon différente, mais surtout je découvrais des outils qui étaient conçu avec une intelligence, une subtilité , une facilité et efficacité sans égale : la technique des 32 bars ainsi que la clarification mentale, nommée Poc and Pod et tous les autres processus qui en découlent.

J’utilise ces outils pragmatiques pour étayer le chemin de transformation profonde qui a été le mien et faciliter un chemin en profondeur de libération des mémoires cellulaires.

Les outils Access Consciousness sont les balises de l’Ascension de soi vers Soi. Ils nous permettent de cesser de marcher sur la tête et de stopper la destruction de nos vies et de la planète. En nous permettant de nous libérer de cette glue sirupeuse et abrutissante dans laquelle dort l’humanité face à sa propre auto destruction.

Est-ce-à-dire que ce sont les seuls outils de libération de soi et du monde ? répondre oui serait une énorme limitation !!! Sans cesse la Conscience nous apporte des possibilités de transformation en fonction de notre fréquence vibratoire. Il suffit de surfer sur celles qui arrivent à nous et de continuer de vivre dans la question, celle qui ouvre de nouveaux possibles au lieu de donner des réponses qui ferment.

Et si nous cessions de nous mentir et de nous rendre plus petits et plus faibles afin de justifier notre inertie à prendre notre responsabilité d’intendants de la magnifique planète terre ?

Quoi de mieux, de plus grand, de plus joyeux, de plus créatifs peut surgir dans nos vie ? Quelles sont les infinies possibilités pour que cette Humanité se réveille à sa véritable grandeur, qu’elle a laissée engloutir dans l’océan des peurs et des limitations.

L’humanité, la Planète et tout ce qui y vibre, valent tellement mieux que cet Univers rétréci que nous croyons être le Monde et la vérité !! Voulons-nous être les artistes d’un nouveau Monde ? Et s’il y avait d’autres possibles plus grands et lumineux ?
Et si la Joie était notre essence et l’amour le lit de la vie ?

Avec la Joie d’Être                                      Meena

Vous voulez en savoir plus ?
http://www.meena-compagnon.com/acces-consciousness