De la jalousie à l’estime de soi

Chers amis,

Coupée de sa Lumière intérieure, une partie de l’humanité ère comme une âme en peine sans trouver de sens à sa vie. Perdue dans le désamour d’elle-même, elle projette ses insatisfactions autour d’elle, créant l’avidité et la jalousie.
Se comparer, se lamenter, s’indigner, accuser, s’apitoyer, et se révolter, ne sont que les exutoires de notre impuissance et de notre déresponsabilisation face aux miroirs que nos frères et sœurs humains nous renvoient.
Que de commérages, de commentaires, de critiques, sortent régulièrement de la bouche des uns et des autres sous le couvert de cette phrase qui se veut sans jugement !! « oh, mais je ne dis pas cela pour critiquer !!, chacun fait ce qu’il veut ! C’est juste pour dire !! »

Ou encore plus subtil : « je n’aime pas son énergie !! ».

Cela revient à juger indirectement une personne en oubliant de chercher à l’intérieur de soi ce que l’autre nous révèle de nous même  et qui nous dérange « dans son énergie ».

Et pourtant, là est la réponse. Lorsque celui qui en souffre, (parce qu’il s’agit bien de souffrance,) reconnait qu’il est animé par la jalousie, c’est le premier pas pour guérir des blessures enfouies révélées par ce sentiment souvent dévastateur.

La mauvaise estime de soi est le ferment de la jalousie, et se comparer aux autres entretient le processus de dévalorisation. LA COMPARAISON est toujours conjointe au besoin d’approbation et d’être reconnu. C’est un décentrage de notre axe vertical, de notre puissance intérieure.

Refuser de regarder la racine des comportements qui nous tiennent petits, victimes, prisonniers, et frustrés, crée une incidence vibratoire sur la planète et ses êtres vivants.

Pourquoi la critique ? Essentiellement parce-que la jalousie est sous-jacente ! Pourquoi la jalousie ? Parce que l’être humain se compare sans cesse. Pourquoi la comparaison ? Parce que des conditionnements religieux et sociaux-culturels activent les graines de mauvaise estime de soi, semées par des schémas inconscients répétitifs transgénérationnels. Le patriarcat porte une grande responsabilité en ayant enfoui le féminin dans l’obscurité. La joie d’Etre, essence du FÉMININ SACRÉ, est une des antidotes à la jalousie.

Savez-vous que la notion de jalousie et le mot jalousie n’existe pas dans certaines tribus matriarcales de chine ? (lire Adieu au lac Mère)

L’envie et la jalousie, sont les poisons lents qui brûlent les cœurs et notre planète. On peut tuer par jalousie. Certains disent que c’est normal d’être jaloux, quand on aime ! ça fait même partie des circonstances atténuantes en cas de crime passionnel !

NON, LA JALOUSIE N’A RIEN A VOIR AVEC L’AMOUR VERITABLE.
Il serait bénéfique de mettre un terme à ces croyances largement partagées qui donnent du crédit à la jalousie. Ces croyances, logées dans nos mémoires cellulaires, se réactivent malgré nous. Elles se nourrissent de l’inconscient collectif dans lequel nous baignons. La jalousie a à voir avec le manque d’amour de soi. La jalousie est une maladie d’amour. Rien de plus pathétique et imprévisible qu’un être qui ne s’aime pas et qui attend que les autres lui donnent l’amour qui lui semble dû.

L’amour est liberté. L’amour est hors possession, que ce soit en couple, ou avec ses enfants, ou en amitié. Amour et amitié véritable se construisent au-delà des jalousies ou des attentes.

La jalousie est toujours un poison qui se retourne contre soi.

Si vous avez un collègue qui réussit brillamment dans sa vie professionnelle ou affective et que ce n’est pas le cas pour vous malgré votre désir ou vos efforts, vous avez deux options :

–   Soit vous en inspirer et vous donner espoir et ancrage que c’est réalisable et que s’il peut, vous pouvez aussi et donc vous réjouir de son succès et l’encourager
–   Soit, et malheureusement c’est encore trop fréquent, juger, critiquer, essayer de développer un climat de suspicion afin de casser son avancée.

Le problème c’est que C’EST VOUS qui serez atteint par L’EFFET BOOMERANG.

Par exemple, si vous enviez et jalousez quelqu’un qui est heureux en couple, vous faites fuir ce bonheur pour vous-même ! L’énergie que vous dégagez, ne permettra pas au bonheur d‘atterrir dans votre vie. Idem pour l’argent qui aime qu’on se réjouisse de l’abondance d’autrui.

Réjouissez-vous du bonheur et de la réussite des autres et contribuez-y. Ce bonheur viendra à vous par ricochet. Cela fera des miracles dans votre vie. La raison en est simple : la jalousie est alimentée par la PEUR, énergie de contraction : Si la peur de manquer ou de perdre n’est pas utilisée comme moyen de réappropriation et de transformation de nos émotions, elle peut laisser s’installer un sentiment grandissant de jalousie et d’agressivité. La peur limite la fluidité de l’énergie, elle construit des boucliers qui amènent à se protéger ou à attaquer.

La jalousie stoppe le principe d’évolution intérieure sauf si la souffrance qu’elle engendre est utilisée comme vecteur d’introspection et de guérison des blessures.

Se réjouir du bonheur d’autrui fait appel à l’énergie du cœur. Et quand le cœur s’ouvre, l’abondance arrive à flot car rien ne peut stopper le flux de la vie.

Ironie, sarcasme, irrespect, insulte, orgueil, vanité, envie, avidité, jalousie, sont la vase qui engloutit l’humanité. Nettoyons cela en nous, libérons ces mesquineries que notre désamour manifeste. Nous avons maintenant les OUTILS QUANTIQUES pour cela. Nous avons tout pour emplir nos cœurs d’amour de soi, et d’expansion de Conscience. Si chacun prend sa juste place, nul besoin d’envier celle d’autrui.

Qu’est ce qui pourrait être mieux que cela ?

Conscience, Gentillesse, respect, générosité, considération, écoute, attention, amour, pardon, joie, enthousiasme, et gratitude sont les socles du Nouveau monde.

Nous méritons le meilleur. La médiocrité n’est pas le ferment de L’ÂGE D’OR. Déposons les armures et ouvrons nos cœurs quoi qu’il arrive.

Soufflons ensemble sur les nuages, et libérons notre joie et le rayonnement de notre soleil intérieur. L’estime et l’amour de soi sont les piliers de la paix dans le Monde. Connectons-nous à la SOURCE de tout ce qui est et déversons notre Joie sur le Monde. Quoi d’autre est possible ?

Merci d’être qui vous êtes.

Ensembles sur le chemin.

MEENA

29 novembre 2013 : anniversaire de Dewi : 32 ans !

Et en cadeau, cette merveilleuse vidéo de ZACH !!