23 NOVEMBRE 2018 18H00 Conférence Meena "Retour à la source par la libération des mémoires cellulaires "Hôtel Manava- Punaauia-Papeete-TAHITI
+33687381759 contact@meena-compagnon.com

Edito

Ces Tsunamis qui nous réveillent

Cher(ères) amis(es)

Quel été et quelle rentrée !! ça sent le changement !!! Êtes-vous prêt-e) à surfer sur son flux puissant ? ou résistez-vous ? C’est la résistance au changement qui crée la souffrance et inhibe nos capacités !! tout d’abord il est impossible de stopper le changement. C’est la force vivante et vibrante qui nous pousse en avant, qui nous fait, évoluer, trouver nos ressources…. Que savons-nous de ce qui se joue derrière nos tsunamis de la vie ? et si un cadeau caché dormait derrière nos épreuves ? Et si cette nécessité de sortir de la zone de confort ouvrait des portes intérieures qui nous amènent à nous élever au-delà de la petitesse et de la médiocrité ? Rien ne peut empêcher une fleur de pousser et de s’ouvrir !! sauf si elle étouffe sous une cloche en verre. ! Découvrir que ce que nous sommes ne se résume pas aux limites de notre corps, et que nous ne sommes ni nos pensées, ni nos sentiments, ni nos émotions ni nos certitudes, ouvre un espace infini de possibilités . Deux amis très chers ont laissé leur corps récemment lors du « grand passage ».

Ont-ils vraiment disparu ou ont-ils été poussés au-delà des limites de leur corps par cette force du changement qui décide quand notre temps sur terre est révolu. ? Sont-ils morts ou sont-ils nés ailleurs, là où d’autres les attendent. ? Nous aurons tous un jour la réponse expérientielle à cette question, si ce n’est déjà fait. En attendant, nous sommes vivants. Cet été, j’ai vu la vivance dans les yeux des femmes venues suivre la retraite « Femmes Conscientes, Femmes puissantes à Sisteron. . Quel émerveillement que cette Féminitude à la fois douce et puissante qui émerge doucement dans cette sororité consciente !! Poussée par le désir ardent de se réaliser à notre véritable nature ! hors des conditionnements et hors du triangle victime bourreau sauveur

Ce week-end j’intervenais au festival du féminin vers Grasse, au côté de Paule Salomon et de tant de femmes inspirantes !!Je suis encore éblouie de la beauté, de l’intelligence, de la bienveillance qui émanait de cet immense cercle. Mais aussi de la puissante détermination de creuser d’autres chemins, sans agressivité, sans rancœur mais porté par le feu du tambour intérieur. Mon travail, ma vie, me font rencontrer des personnes formidables,généreuses, habitées par un tel un éveil de Conscience que ça m’en donne des frissons.

Oui la pièce de théâtre du monde a ses failles, ses tragédies mais à travers toute fêlure peut surgir et fleurir une nouvelle fleur. La fleur du nouveau monde. Accoucheuse, accompagnatrice du changement, j’ai la grâce d’accueillir des renaissances. Alors, vous , qui suivez mon aventure de vie, ne lâchez jamais votre joie. C’est votre Essence !! C’est votre baromètre.

En se désidentifiant de nos histoires de vie , en cessant de s’y accrocher comme justification de notre mal être, en cassant nos endoctrinements, en ne craignant pas les jugements d’être à contre-courant, nous créons l’espace intérieur d’où peuvent émerger de nouveaux choix et nouveaux possibles.

Et si vous avez l’âme voyageuse, vous pouvez me rejoindre en novembre à Tahiti et sinon Paris ou Clermont Ferrand pour des classes Access Bars et Fondation , cercles de pardon , conférences etc…ou encore Sisteron pour la prochaine retraite femme.

A bientôt ici ou là …

Meena Gool Edito du 9 octobre 2018

Parcours de vie

Au fond du précipice, dans un moment accru de désespoir, la cartésienne et athée que j’étais, avait laissé échapper ce cri, comme une prière, comme un appel : « comment puis-je survivre à cela ? Quelle issue puis-je trouver ? » Quelques heures plus tard après mon appel lancé comme une bouteille à la mer, une amie me tendait un livre : « Au nom de tous les miens » de Martin Gray. Ce témoignage de vie d’un être qui avait sombré tout autant que moi, et qui avait survécu, était une invitation à choisir : mourir ou vivre. Quelques secondes plus tard, je criais

« vivre, oui mais comment ? »

 

Je venais de déclencher sans le savoir, une intrication quantique dans les champs vibratoires de l’Univers qui allait m’apporter sans relâche les synchronicités salutaires, très bien décrites par le psychanalyste Carl Gustave Jung. A cette époque, j’étais loin de savoir tout cela. La seule chose qui me poussait, instant après instant, était la vie en moi qui semble plus forte que tout, même le pire.

Meena GOLL édito du  27 septembre 2018

Joie de vivre

Pour toutes les fois où vous avez cru que c’était vrai quand on vous a dit  » tu sais « tu es trop ceci, trop cela » ou qu’un « ami « souriant et gentil vous a dit « tu sais avec toute ma bienveillance il me semble que tu devrais …..; bref à chaque fois que vous avez cru vrai des jugements sur votre joie, votre vitalité, votre enthousiasme, vos idées « bizarres », votre pétillance, votre sensualité, votre réussite,qui sont toutes des manifestations spontanées de votre vivance naturelle, ce feu d’artifice dont le monde a besoin, allez vous dire maintenant: STOP !! et assumer votre « YES je pétille , et j’adore !!! et je suis riche de vos jugements car je les prends avec joie pour les transmuter en abondance illimitée !!! car je fais partie du club de la Joie de vivre !!! »
Quoi d’autre est possible?

Meena GOLL édito du 16 septembre 2018

La vie prend soin de nous au delà de ce que nos pensées imaginent. Même quand on tombe à terre, elle nous enveloppe de possibilités.

Chercher la richesse c’est croire qu’elle n’est pas ce que nous sommes déjà. La seule richesse est celle qui consiste à choisir d’ouvrir les bras et à recevoir dans la gratitude infinie quoi que ce soit. Demander ce qu’il y a de plus magnifique pour notre vie ,et le monde, ne consiste pas à rentrer dans les détails souvent limitants.

Demander à révéler l’Être infini ,suffit en soi. Quoi d’autre est plus grand que d’être une inspiration qui vole au dessus des jugements, des peurs , des limitations et de cette avidité que souvent le mental aime appeler création.

Soyons et volons dans cette liberté du Soi réalisé. Soyons une inspiration pour le monde.

Meena GOLL le 11 septembre 2018

« Parfois développer les perceptions peut créer de l’inconfort.

Capter les manipulations, les choses exprimées avec un sourire et que votre corps sait être un mensonge, cela n’est pas toujours agréable.

Et pourtant quel cadeau de Savoir ! les prises de conscience ne sont pas des jugements.

Nulle nécessité ,ni intérêt de juger le mensonge ou la fausseté des propos.

Percevoir permet de voir clair et d’agir par inspiration. .

On peut même être admiratif de tant de créativité dans la manipulation et les essais de nous mettre en tort.

Ca nous ramène toujours au choix et à la question. Qu’est ce que c’est ? qu’est ce que j’en fais ? puis-je changer cela ? si oui comment ? et bien souvent il n’y a rien à faire, rien à dire.

Juste continuer son chemin et choisir là où c’est léger.

Et si c’était cela apprendre à vivre ? Choisir ce qui est une contribution pour nous. Pour le reste, remercier et avancer .. Gratitude à tous les serpents à sonnette qui nous donnent la possibilité de prendre de la hauteur . Et si ils étaient le cadeau pour que nous devenions totalement libres des jugements ou projections.? » Merci Meena Goll

De mon point de vue demander et recevoir n’a rien à voir avec le désir et le vouloir qui sont des critères du mental. Quand je demande j’ouvre mes bras aux possibilités infinies contenues ds le champs vibratoire et dont je n’ai aucune idée.

J’accueille les surprises, voire les choses que mes conditionnements considèrent désagréables .Je demande juste à ce qui est plus grand, plus joyeux, plus intense, plus profond de se manifester dans ma vie pour plus de liberté. L’attachement aux choses est une prison et je demande de n’être attachée à aucun résultat car cette partie plus grande et élevée de mon être sait mieux que moi ce qui peut m’amener la paix et la réalisation du Soi.

Je n’ai jamais vu qu’un désir réalisé apporte le bonheur ! un désira assouvi en attire un autre. J’ai atteint un point de ma vie où la course pour la promotion et le dépassement de soi me fatigue et ne m’inspire pas. J’en ait tellement fait des choses qui me demandaient le dépassement de mes peurs etc…

Et si le dépassement de soi était de n’avoir plus rien à dépasser, ni à se prouver ? La question c’est une forme de prière. c’est accueillir sa vulnérabilité et savoir que le mental ne sait pas grand chose concernant la paix, la joie et la sérénité/Je demande en ouvrant les bras à tous les possibles de se manifester dans ma vie et la magie opère!! et pas du tout comme j’aurais pu l’imaginer !! comme quoi l’imagination peut aussi être une limitation!!  www.meena-compagnon.com

Le risque d’être vivant !

Mes chers amis,

En cette période de novembre, une question mérite d’être posée. Nous tous qui sommes vivants, le sommes-nous vraiment ?

Combien de personnes sont-elles tellement attachées à survivre et à éviter la mort qu’elles en oublient de vivre ? Mais qu’est ce que vivre ? S’assurer une carrière, avoir 2 enfants, une maison, un voyage de temps en temps ?

Et si nous pouvions Oser, Risquer la Vie ? Cette vie est un inconnu total permettant tous les possibles quand on n’essaie pas de la planifier, la contrôler, et la sécuriser à tout prix.

 

Si nous choisissions de ne plus nous laisser mener par des peurs, des doutes mais aussi des certitudes, des idées fixes, des « il faut et il faut pas », « tu devrais, tu ne devrais pas », que pourrions nous créer de différent ?

Tous ces jugements qui créent des esclaves, réduits frustrés et peureux, ou révoltés ? Est-ce cela le chemin de la liberté et de la joie ?

Pouvons-nous être heureux quand nous n’osons pas dévoiler notre différence et sortir des sentiers battus ?
Et si l’univers attendait enfin que l’on choisisse la vie et la joie pour nous guider dans notre chemin vers le bonheur ?

Face au choix de vivre nous sommes seuls, terriblement seuls, mais quelle magie quand le choix est fait ? Oui nous serons jugés de choisir la joie mais quelle inspiration si nous la révélons pour tous ceux qui se sentent appelés à sortir des drames, des traumas et du triangle victime bourreau sauveur ? Des milliers de femmes ouvrent la voie. Elles choisissent de s’engager dans une nouvelle façon de vivre et de créer un nouveau monde.

 

De plus en plus je me sens impliquée dans cette accompagnement vers la liberté d’Être. Donnons la main à la Conscience, demandons lui sa guidance et laissons les synchronicité et les inspirations nous amener à des actions conscientes. Et non réactives. Nous sommes les créatrices et créateurs de la réalité.

N’attendons pas qu’un être cher disparaisse de notre vie pour réaliser combien cette vie est précieuse et unique.

Célébrez ce Cadeau merveilleux de la vie, quoi qu’il arrive car dans tous les cas nous la quitterons.

SOYEZ TOTAL

Dans la Vivance et la joie – Meena GOLL novembre 2017

 

 

Peut-on vivre l’expérience du pardon sans vivre celle de la gratitude

Mourir et renaître

Meena Goll interviewée par Charlotte de Silguy sur S17.TV

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer